LE REGNE ANIMAL
Gaspard Guilbert et Florent Hamon
Chorégraphes, metteurs en scène, musiciens, créateurs lumières et interprètes : 
Gaspard Guilbert et Florent Hamon
Durée : 20 minutes

Ce spectacle contient de la nudité.

Rendu naturellement artificiel ou artificiellement naturel, l’humain semble arriver à un point de bascule. Le règne animal reprendra-t-il alors le dessus ? Dans cette incertitude sans passé ni futur, deux hommes se battent. Entre discours et chants, danse et premiers soins, spectacle et vie quotidienne, ces gladiateurs contemporains sont piégés par leurs héritages, leurs désirs et l’infinie grandeur du monde.
Le règne animal parle de ce qui est implacable. De la friction permanente entre passé, présent et futur. Regrets, désirs et catastrophes. Anomalie, erreur, bug. Histoire, héritage, progrès. Le règne animal suit le cours de la vie, s'amenuise et prend fin dans un sens, baleines, tigres, éléphants et prend le dessus dans l'autre, insectes, virus, bactéries. Au milieu l'Homme aime et s’auto détruit, ressent, perçoit, rit et verse des larmes, déclare les flammes dans lesquelles il se consume. Nourrit l'espoir et entretient le doute. Naturellement artificiel. Artificiellement naturel.
Le règne animal commence par la fin par un bord plateau:  Sont-ils des artistes ? Ils tentent de se convaincre. Ils se font face, ce sont des gladiateurs des temps modernes dont le sang versé ne se voit pas. Plaisir et frustration, non-sens et cris de guerre les animent. Le temps immuable les emporte au fil d'une partition incontrôlable. Pris de cours, iront-ils jusqu'au meurtre ?
Le règne animal est un extrait, non pas un premier jet mais un jet parmi d'autres, Florent Hamon et Gaspard Guilbert se sont rencontrés sur la pièce « Duel » d’Anne Lopez. Ils travaillent depuis, épisodiquement ensemble depuis maintenant 4 ans sur un projet sans nom qui se découpe en plusieurs parties qui oscillent entre musique, textes, laboratoires de recherche, conférences et danse.
Le règne animal en est une.
.