Florent Hamon
La pratique du cirque dès l’âge de 10 ans, ses premières expériences du cabaret et de la scène avec des compagnies de cirque (Les mauvais Esprits, les Zampanos puis le cirque électrique) emmènent Florent Hamon vers ce jeux de l’image, du corps et de la fragilité. Après des études d’audiovisuel et quelques temps passés à l’université de la Sorbonne, il intègre en 2007 la formation ex.e.r.ce  co-dirigée par Mathilde Monnier et Xavier LeRoy au CCN de Montpellier. Florent travaille en tant que danseur (« No one’s land» de Yann Leureux « Bad Seeds » de Laure Bonicel et « Duel » par Anne Lopez, les chorégraphes Tania Carvahlo et Mathieu Hoquemiller). Parallèlement il développe un travail personnel autour du  concert performance  «  MontÂgne » 2006 , « Ball » 2008 en collaboration avec Nele Suisalu. A partir de 2008, Il collabore avec la compagnie les Choses de Rien et crée « Mouvinsitu»  un projet audiovisuel et performatif au croisement entre danse, cirque et cinéma. Cette recherche abouti à une série de courts métrages liés à une installation puis à la création d’une pièce chorégraphique s’intitulant « Bienheureux sont ceux qui rêvent debout sans marcher sur leur vie », invitation pour le spectateur à partager un voyage mental dans une construction labyrinthique. En 2013, il rencontre le Théâtre Dromesko avec qui il collabore encore Depuis 2017.
Il intervient régulièrement en regard chorégraphique et à la mise en scène : La compagnie Amare (mise en scène de Quizas), Les Bourgois de Kiev ( Two be // et si nos ombres pouvaient parler) en Cirque avec Pier Georgio Milano ( Pesadilla et White out) et  avec Valentina Cortese (Lento).
.